Argent Colloïdal antibiotique naturel
Le gingembre contre le cancer Anti Cancer Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez L'Artemisia contre le Cancer La Mafia médicale Cancer du pancréas : Comment le prévenir ? Les pringles, aliments cancérigènes Cancer : Découvrez toute la vérité Cancer : Le piège du dépistage Chimiothérapie ou traitement de chimère ? Chimiothérapie et médecins L'imposture de la chimiothérapie Un article Scandaleux Vidéo : Industrie médica-MENTEUSE Vidéo : Les magouilles de l'industrie pharmaceufric recherche contre le cancer Vidéo : La chimiothérapie provoque le cancer Vidéo : Le profit ou la vie Vidéo : Aspartarme et cancer Vidéo : Le cancer se guérit Angélina Jolie et le cancer du sein Des médicaments qui propagent le cancer Vaccins contre le cancer, une supercherie Cancer dans les vaccins Soigner le cancer autrement Cancer : Un remède oublié La cure de tous les cancers La cure anti-cancer Breuss Cancer : La cure Gerson Cancer : Se soigner par le jeûne Remède anti-cancer du Père zago Remèdes anti-cancer de Maria Treben Le MMS pour guérie le cancer Le lapacho contre le cancer Cancer : Le Corossol plus efficace que la chimiothérapie Le Thé vert, une bonne prévention contre le cancer Crème Budwig et cancer La cure de raisins contre le cancer Cancer : La formule des indiens Ojibway Kombucha et cancer La meilleurs épice anti-cancer Equilbre Acido-basique Le Rovol V bloque le cancer Le PAOV-FM Cibleur puissant des cellules cancéreuses Affaire Mirco Beljinski Le Brocoli, un aliment anti-cancer Les gestes anti-cancer Ebook Gratuit, la diététique anti-cancer La Médecine va droit dans le mur
En cours de chargement... Veuillez attendre quelques instants le chargement complet de la page
X

Maladie de lyme ou " Borréliose "

La maladie de lyme ou borréliose . LA MALADIE DE LYME, ÇA VOUS CONCERNE PEUT-ÊTRE. La maladie de Lyme est une maladie grave, qui peut ruiner votre vie.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 
Mais la plupart des personnes touchées ne sont même pas informées de son existence. Elles souffrent de symptômes en tout genre (douleurs, dépression, fatigue...), mais elles n'arrivent pas à les traiter parce qu'elles ne sont pas diagnostiquées.
L'argent colloïdal, d'une concentration de 30 ppm, peut apporter une aide dans la lutte contre la maladie de lyme en accompagnement d'autre traitements naturels. Le Varizapper de la Doctoresse Hulda Ckark peut compléter le traitement de la maladie de lyme par l'argent colloïdal.



Découvrez le VariZapper de Hulda Clark - Appareil servant à tuer les bactéries, virus et parasites.



Vivre Naturellement : le Site Officiel des Cures & Produits Dr Clark




 
 

La tique à l'origine de la maladie de Lyme.

Partager Partager
De nombreux animaux ou parasites peuvent entraîner des pathologies par morsure ou piqûre. La tique, cette petite bête qui peut s'accrocher à votre peau lors d'une balade en forêt, n'est pas la moins inoffensive. Si la présence du parasite est constatée, il faut le retirer rapidement pour éviter des complications graves.

  • Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 5 septembre 2012 -


Qu'est-ce qu'une tique ?
Dr Gérald Kierzek : "La tique est un petit parasite qui n'est pas très dangereux en Europe à condition de le retirer rapidement. Il s'agit en effet d'un acarien que l'on appelle Ixodes. Il vit ancré sur la peau de mammifères, d'oiseaux ou de reptiles, et se nourrit de leur sang grâce à un rostre. La tique n'est pas dangereuse dans l'immédiat mais en revanche, elle peut transmettre à ses hôtes et notamment à l'homme, des maladies que l'on appelle "vectorielles", la plus connue étant la maladie de Lyme."

Comment se manifeste la maladie de Lyme ?
Dr Gérald Kierzek : "La maladie de Lyme a un diagnostic difficile car à retardement, à un moment où les symptômes apparaissent et on a oublié (voire on n'a pas vu) la tique accrochée à la peau pendant les dernières vacances !

"Il s'agit d'une maladie infectieuse due à une bactérie (Borrelia, dont il existe plusieurs espèces) qui peut toucher plusieurs organes, principalement la peau, les articulations et le système nerveux.

"Bien que déjà observée depuis de très nombreuses années en Europe, cette maladie a été décrite en 1975 suite à de nombreux cas d'arthrite (inflammation des articulations) chez des enfants et des adultes dans une ville du Connecticut aux Etats-Unis (Lyme). On estime en France à un nouveau cas pour 6 000 habitants par an avec de nombreux cas non diagnostiqués."

On distingue trois phases dans l'évolution de la maladie...
Dr Gérald Kierzek : "Effectivement l'évolution de la maladie se fait en trois phases :

  • La phase primaire entre 2 et 32 jours après la piqûre de tique. Apparaît une lésion, une rougeur au niveau de la peau appelée érythème chronique migrant, qui se situe au niveau de la piqûre de tique. Il s'agit d'un "halo" rouge qui s'étend lentement de façon centrifuge (du centre vers la périphérie) alors que le centre s'éclaircit. Son diamètre peut varier de 3 à plusieurs dizaines de centimètres (en moyenne 15 cm). Elle peut disparaître ou passer inaperçue.

  • La phase secondaire apparaît quelques jours ou semaines après (on voit bien que cela se manifeste très à distance de la piqûre initiale) sous la forme de lésions cutanées (rougeur, nodules sur le lobe de l'oreille notamment), de douleurs articulaires avec de véritables arthrites (rouges, douloureuses) ou encore de complications neurologiques (douleurs, paralysie,...) ou cardiaques. On peut tout voir ce qui conduit à réaliser beaucoup d'examens...

  • La phase tertiaire est une forme chronique avec les mêmes symptômes qui se pérennisent...

Comment fait-on le diagnostic ?
Dr Gérald Kierzek : "La maladie est très polymorphe, c'est-à-dire avec de nombreux symptômes qu'il est parfois difficile de rattacher à la piqûre de tique plusieurs mois auparavant.

"Si vous avez été piqué ou avez constaté une tique, souvenez-vous en et signalez-la à votre médecin, même plusieurs mois après si vous avez des symptômes "bizarres". Cela évitera bon nombre d'examens, souvent désagréables (ponction lombaire,...). Votre médecin prescrira alors une simple prise de sang (une sérologie) et le diagnostic sera posé. Si en revanche la piqûre de tique est passée inaperçue, le diagnostic se fera après une batterie de tests, examens... jusqu'au moment où un médecin pense à la maladie de Lyme !"

Existe-t-il un traitement de la maladie de Lyme ?
Dr Gérald Kierzek : "Oui il existe un traitement curatif de cette maladie qui repose sur la prise d'antibiotiques. Plus ce traitement antibiotique est administré rapidement, plus il est efficace. Les doses, ainsi que le type d'antibiotiques est à adapter au stade et aux manifestations de la maladie. On peut aussi administrer ces antibiotiques à titre "préventif ou prophylactique" quand une tique est restée plantée plusieurs jours dans la peau.

"Mais surtout, il est important de prévenir :

Porter des vêtements couvrants au niveau des jambes, des bras et du cou quand on se balade dans des zones à risque notamment en forêt.
S'inspecter soigneusement à la recherche de tiques
Si on trouve une tique, il faut l'extraire le plus rapidement possible en la prenant au plus près de la peau grâce à une pince (tire-tique en pharmacie) et sans oublier la têt

Les symptômes de la maladie de lyme

Les symptômes de la maladie de Lyme n'apparaissent quelquefois pas avant un mois. Dans ces situations, il peut s'avérer difficile de dire si la maladie a été contractée dans les environs et il est important de poser des questions sur les antécédents de voyage.

Symptômes et Complications

On peut souvent décrire les symptômes de la maladie de Lyme comme se produisant en 3 stades, même si les personnes infectées ne font pas toutes l'expérience des 3 stades.

Stade 1
Le symptôme classique, et souvent le premier symptôme de la maladie de Lyme, est une éruption cutanée appelée erythema migrans (EM), que constatent près de 80 % des personnes infectées. Cette éruption cutanée caractéristique peut apparaître aussi précocement que 3 jours après la morsure d'une tique, mais elle peut parfois ne pas apparaître avant un mois. L'éruption cutanée commence habituellement à l'emplacement de la piqûre et prend souvent l'apparence d'une cible. Certains des symptômes de la maladie de Lyme se retrouvent également avec d'autres maladies comme l'influenza (grippe). Parmi les symptômes semblables à ceux de la grippe, on retrouve : de la fatigue, des maux de tête, des frissons et de la fièvre, de la douleur musculaire et articulaire et la présence de ganglions lymphatiques enflés. Si les symptômes initiaux de la maladie de Lyme sont négligés, il se peut que le stade suivant de la maladie persiste pendant plusieurs mois.

Stade 2
Parmi les symptômes susceptibles de se produire au cours du deuxième stade de la maladie, on retrouve une faiblesse ou une fatigue extrême, de la douleur et une raideur articulaires intenses, des maux de tête, de la faiblesse au niveau des muscles du visage, une irritation des yeux, des éruptions cutanées et une irrégularité du rythme cardiaque. Si la maladie continue à progresser, elle entrera dans un troisième stade.

Stade 3
Les symptômes de ce stade peuvent comprendre de l'arthrite à long terme et certains symptômes neurologiques, notamment des maux de tête, des étourdissements, des engourdissements, et même de la paralysie. Ce stade de la maladie peut durer plusieurs mois et même des années. On n'a documenté que peu de décès provoqués par la maladie de Lyme. La maladie de Lyme est toutefois susceptible de provoquer la mort d'un enfant à naître si la maladie est contractée pendant la grossesse.

Maladie de Lyme ou " Borréliose " .

LA MALADIE DE LYME, ÇA VOUS CONCERNE PEUT-ÊTRE.

La maladie de Lyme est une maladie grave, qui peut ruiner votre vie. Mais la plupart des personnes touchées ne sont même pas informées de son existence. Elles souffrent de symptômes en tout genre (douleurs, dépression, fatigue...), mais elles n'arrivent pas à les traiter parce qu'elles ne sont pas diagnostiquées.

Ce n'est pas moi qui le dis : des centaines de milliers de patients soutenus par leurs médecins en témoignent partout dans le monde.

LE MONDE ENTIER SE MOBILISE… SAUF LA FRANCE !!

Depuis plusieurs mois, un immense mouvement international porté par des associations de malades, des responsables politiques (aux Etats-Unis, au Canada) s'est créé pour tirer la sonnette d'alarme. En France, trois ministres de la Santé successifs ainsi que des responsables politiques de tous bords ont été informés par courriers recommandés, courriers toujours restés sans réponse, ceci depuis 2007 !

Au Canada, le projet de loi C-422, du 21 juin 2012 considère qu'en 2020, 80% de la population sera exposée à la maladie de Lyme, et demande que soient prises d'urgence des mesures pour informer la population, former les médecins, faire de la recherche, et améliorer les diagnostics. Ce projet de loi, soutenu par différentes pétitions à travers le pays, est toujours en discussion.

Il est absolument crucial de faire de même France, alors qu'on parle encore chez nous de « maladie rare »...

Et pour cause !

Les médecins ne sont pas formés pour reconnaître la maladie de Lyme. Le système médical est dans le déni. Les patients passent de médecin en médecin, sont soumis à toutes sortes d'examens et traitements inefficaces, coûteux, et souvent nuisibles, jusqu'au jour où on leur dit que « tout est dans la tête » et qu'ils devraient prendre des antidépresseurs ou suivre une psychothérapie.

SOUFFREZ-VOUS D'UN DE CES SYMPTÔMES ?

Peut-être êtes-vous vous-même, ou un proche, concerné. Cela pourrait être le cas si vous souffrez de symptômes que la médecine ne parvient pas à guérir, par exemple :

    » le syndrome de fatigue chronique ;
    » la fibromyalgie : fatigue, douleurs musculaires, problèmes de sommeil, troubles digestifs ;
    » des maux de tête permanents et le sentiment d'avoir le « cerveau dans le brouillard » ;
    » des troubles visuels ; des picotements dans les yeux ;
    » des acouphènes (bruits dans les oreilles) ;
    » des crampes et des sueurs nocturnes ;
    » des troubles cardiaques et respiratoires (apnées du sommeil,…) ;
    » une paralysie faciale ;
    » une dépression chronique ;
    » des douleurs articulaires, notamment dans les genoux, le dos et le cou ;
    » des maux d'estomac et d'intestin ;
    » des difficultés d'élocution ;
    » des difficultés de concentration ou de mémoire ;
    » des sautes d'humeur chroniques ;
    » des alternances de diarrhées-constipation ;
    » des problèmes de peau ;
    » des troubles neurologiques et/ou psychiatriques : autisme, Parkinson, Alzheimer, …

mais aussi, selon de nombreux médecins de terrain, si vous souffrez de diverses maladie auto immunes : polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, thyroïdite, etc...

Mais si vous allez consulter votre médecin, vous avez toutes les chances qu'il vous dise que vous n'êtes pas touché par la maladie de Lyme, même si vous l'êtes. Ceci est dû aux tests sanguins inefficaces pour détecter les différentes souches de la maladie et le manque de formation des médecins.

ATTENTION AUX FAUX TESTS ET AUX FAUX TRAITEMENTS.

Ce problème a été pris à bras le corps aux Etats-Unis dans l'état de Virginie où depuis le 29 Janvier 2013, une législation oblige le médecin à informer le patient sur le peu de fiabilité des sérologies, c'est à dire les tests officiels. Si le médecin oublie de le faire, les patients ont la possibilité de porter plainte contre lui.

Aux Etats Unis encore, dans plus d'une vingtaine d'Etats, les médecins qui soignent la maladie de Lyme hors des protocoles établis sont aujourd'hui protégés dans leurs actions thérapeutiques.

En France, la maladie n'est reconnue que si le patient est piqué par une tique et qu'à la suite de cette piqûre, apparaissent des rougeurs autour de la zone infectée. Pourtant, d'autres voies d'infection existent et que les rougeurs (érythème migrant) n'apparaissent que dans moins de 50% des cas.

Dans ce cas, votre médecin vous prescrira une cure de trois à six semaines d'antibiotiques (Doxycycline ou Rocéphine). Une fois le traitement terminé, il considèrera que vous êtes guéri, qu'il n'y a plus rien à faire pour vous. Et si vous souffrez d'autres symptômes (douleurs, troubles cardiaques et respiratoires, etc.), il vous dira qu'il s'agit uniquement d'une réaction « psychosomatique ». Autrement dit, « c'est dans votre tête que ça se passe » !

C'est pourtant une grave erreur. Il existe aussi une forme chronique de la maladie de Lyme, beaucoup plus insidieuse. La maladie ne commence pas forcément par une rougeur concentrique sur la peau. Elle peut se réveiller des mois, voire des années ou même décennies après la piqûre d'insecte. Et elle peut littéralement détruire votre existence.

LE VRAI MÉCANISME DE LA MALADIE DE LYME.

Le mode d'infection est le suivant : l'animal – en général une tique – qui vous pique crache dans votre sang un liquide contenant une bactérie de type Borrélia.

Cette bactérie peut s'infiltrer dans tous les organes, tous les tissus de votre corps, y compris les os. Mais vous ne vous en apercevez pas au début. Elle attaque ainsi tous les systèmes, dont votre système nerveux et votre cerveau, menant, au stade chronique, à des lésions graves très variées qui provoquent douleurs insupportables, paralysies, fatigues chroniques accablantes, troubles neurologiques et psychiatriques...

C'est pourquoi la maladie de Lyme, non diagnostiquée, est facilement confondue avec toutes sortes d'autres maladies, dont les maladies mentales.

Cela explique qu'un grand nombre de patients soient considérés par leurs médecins comme dépressifs, voire psychotiques, ou alors malades d'autre chose, ce qui leur vaut de recevoir des traitements inadaptés et destructeurs.

UNE EPIDÉMIE DONT LES VICTIMES SONT IGNORÉES.

Cette forme chronique et neurologique de la maladie de Lyme est beaucoup plus grave que l'autre. Et elle prend actuellement des allures d'épidémie en Russie, en Europe Centrale, en Amérique du Nord et en Allemagne. En Allemagne, rien qu'en 2010, 900 000 personnes ont été officiellement reconnues comme atteintes par la maladie chronique de Lyme, et prises en charge par la médecine.

Pourtant, en France, la même année, les autorités ne reconnaissaient que 5000 cas, alors que des centaines de milliers de personnes souffraient des symptômes possibles de la maladie chronique de Lyme. En mars 2012, le Professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine, découvreur du VIH, a pourtant parlé de pandémie en ce qui concerne la maladie de Lyme.

Ces personnes sont ballottées de médecin en médecin, d'hôpitaux en hôpitaux, sans que jamais on ne leur propose un traitement adapté, uniquement parce que les médecins refusent de reconnaître cette maladie (ou l'ignorent !).

LA LOI DU SILENCE FAIT DE NOMBREUSES VICTIMES.

Le drame est que la très grande majorité de ces patients n'est même pas informée de l'existence de cette maladie. En effet, aucune information n'est faite à ce jour auprès de la population française – quand elle est sérieusement instaurée dans de nombreux pays, par exemple en Amérique du Nord, Allemagne, Suisse, Suède, Luxembourg. Pendant des années, ils doivent vivre avec des douleurs insupportables, et les traitements qu'on leur propose ne font souvent qu'empirer le mal.

Ceci est aujourd'hui officiellement reconnu par de grands noms de la médecine comme le Professeur Luc Montagnier, en France, ou le Dr Richard Horowitz aux Etats-Unis, spécialiste de la Borréliose de Lyme et membre fondateur de l'ILADS, une institution de recherche sur cette maladie, et bien d'autres…

DES ASSOCIATIONS SE MOBILISENT.

Des associations de patients et de médecins se sont formées pour obtenir des autorités médicales qu'elles reconnaissent l'existence de cette maladie, pour que les médecins français reçoivent eux aussi des instructions claires pour la traiter : Chronimed, Réseau Borréliose (la maladie de Lyme est aussi appelée Borréliose de Lyme).

La maladie de lyme peut être traitée avec l'argent colloïdal, peut cela peut nécessiter plusieurs mois, voir même un à deux ans de prises quotidiennes du produit.

Maladie de lyme : Ils préfèrent vous laisser crever !

Maladie de Lyme ? Ils préfèrent vous laisser « crever » pour pouvoir se remplir les poches ! Un nouveau scandale ?

D'abord, c'est quoi cette maladie ?

La maladie de Lyme est une maladie très complexe et est la forme la plus fréquente de borréliose (maladie infectieuse bactérienne transmise à l'homme par les tiques). Elle peut toucher plusieurs organes et plusieurs systèmes, en particulier le système nerveux d'où des conséquences gravissimes. Elle emprunte également les symptômes d'autres maladies, comme la sclérose en plaques, la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), la fibromyalgie, l'asthme, l'autisme etc….. C'est pour cette raison que les tests de dépistage sont très élaborés et complexes.
Dans quel état vivons-nous ?

Le 2 janvier 2012, L'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) suspend de production le laboratoire Nutrivital dans la région strasbourgeoise, laboratoire fabriquant le Tic-Tox, huile essentielle à destination des victimes de la maladie de Lyme.

11 février 2012,descente de police devant le laboratoire Schaller à Strasbourg pour lui signifier une décision de justice l'enjoignant, par arrêté préfectoral, de fermer pour un mois. Derrière cette décision, l'ARS (Agence Régionale de Santé) qui, dans un communiqué, précise, entre autres, que des « tests diagnostic de la maladie de Lyme réalisés par ce laboratoire auraient été déclarés positifs à tort ».

Il faut savoir que ce laboratoire est l'un des rares à utiliser un test allemand beaucoup plus cher que celui recommandé (imposé !) par les instances sanitaires françaises, mais bien plus efficace.

Ce qui veut donc dire que de nombreux malades (très malades !) sont déclarés « négatifs » avec le test français. C'est bien pour cela qu'ils se tournent vers ce test allemand !

Le plus souvent, ces malades, avec des symptômes très invalidants errent pendant des années de médecin en médecin, quand ce n'est pas aux urgences : et malgré tout l'arsenal utilisé (analyses de laboratoire, scanners, IRM etc….), la médecine « officielle » ne trouve rien ou fait même de faux diagnostics ! Alors qu'il s'agit de la maladie de Lyme ! Et pendant ce temps, tous ces examens permettent à pas mal de gens de s'enrichir pendant que le déficit de la SS se creuse. Et que les malades désespèrent !

L'ARS prétend que des diagnostics ont été déclarés positifs à tort.

Alors raisonnons donc un peu.

Untel se présente au laboratoire Schaller pour un dépistage de la maladie de Lyme. Au vu de tout ce que j'ai lu et suite à un cas récent dans mon entourage, si Untel a été envoyé, c'est qu'il doit avoir des symptômes assez graves mais que la médecine officielle a déjà fait tous les tests et examens possibles et qu'elle n'a rien trouvé. Alors si un test est déclaré positif à tort, quels sont donc les moyens d'investigation de l'ARS pour prouver que le résultat du test est erroné ??????

Comment se fait-il que l'ARS ne se « préoccupe » pas des tests français (test Elisa) qui donnent des résultats négatifs à tort ? Conduisant ainsi de nombreux malades vers des séquelles irréversibles parce qu'ils ne sont pas diagnostiqués correctement et à temps puis rapidement soignés avec le Tic-Tox ?

Comment se fait-il que l'ARS s'acharne uniquement sur les faux positifs du test allemand et ne s'inquiète pas des faux positifs et des faux négatifs du test français ?

Il est évident que le seul souci de l' AFSSAPS et l'ARS est de défendre des intérêts financiers ; les malades, ce n'est vraiment pas leur problème !
Quant à Viviane Schaller, la propriétaire du laboratoire, elle parle d'une « véritable pandémie de Lyme » sous-estimée par le milieu médical français. « On veut me démolir, alors que je dénonce un problème de santé publique. C'est un scandale ».

Le VariZapper pour tuer les bactéries, virus et parasites.

Pour compléter le traitement de la maladie de lyme par l'argent colloïdal, il convient d'utiliser le programme spéciale " maladie de lyme " avec le VariZapper de la Docteresse Hulda Clark. Cet appareil permet de tuer les bactéries (entre autres la borréliose), les virus et les parasites en faisant passer dans corps un léger courant électrique. On appel ce procédé le " zapping ".

Présentation du Varizapper de Hulda Clark

L'électricité peut être maintenant utilisée....

... Pour tuer bactéries, virus et parasites en quelques minutes, tandis qu'avant, il fallait des jours ou même des semaines avec les antibiotiques.

Si vous souffrez d'une infection chronique ou vous êtes malade du cancer ou du SIDA, réalisez vous-même votre appareil électronique qui bloquera immédiatement votre maladie ou bien achetez-le (Super Zapper Deluxe). Il s'agit d'un appareil sûr, qui ne provoque pas d'effets collatéraux et n'interfère, non plus, avec aucun traitement médical." (Extrait de: "The Cure for all Diseases" - Copyright.)

"Par le terme zapping j'entends l'action de donner une décharge électrique sélective aux agents pathogènes. Pendant des années, j'ai utilisé un générateur de fréquences commercial pour pratiquer le zapping vis-à-vis des agents pathogènes, l'un après l'autre.

Tout d'abord, j'ai préparé une liste des fréquences de la plus grande partie des bactéries et virus de ma collection. Ensuite, j'ai commencé à examiner les patients malades en cherchant chaque type de ces agents pathogènes, espérant, toutefois, qu'ils seraient présents dans ma collection. Même les personnes qui avaient seulement un banal rhume résultaient positives vis-à-vis d'une douzaine de ceux-ci environ.

Ensuite, il fallait syntoniser le générateur de fréquences - ceci sur une douzaine de fréquences pendant trois minutes chacune. Le processus total, le test et la thérapie, duraient environ deux heures. Souvent les patients se sentaient immédiatement mieux, mais souvent aussi, c'était seulement temporaire.

Ce que j'ignorais à l'époque, c'était que les virus étaient en mesure d'infecter des parasites plus grands qu'eux, comme les nématodes. Aussi longtemps que ceux-ci n'étaient pas tués en même temps que les virus, ces derniers revenaient toujours...

En 1993 mon fils Geoffrey commença à travailler avec moi et nous avons alors essayé une nouvelle approche. Il programma un générateur de fréquences contrôlé par l'ordinateur afin de couvrir automatiquement toutes les fréquences peuplées par tous les parasites, virus et bactéries, de 290.000 Hz à 470.000 Hz. Pour faire cela, il lui fallait environ trois minutes par {tranche de} 1000 Hz. C'étaient plus efficace mais cela voulait dire employer dix heures pour effectuer un zapping complet.

Les résultats furent à nouveau décevants. Les douleurs d'arthrite et oculaires ainsi que le rhume s'amélioraient, mais ne guérissaient pas complètement d'un jour à l'autre. Quelques mois plus tard, j'ai découvert que les organismes transmettaient à partir de 170.000 jusqu'à 690.000 Hz. Evidemment, ma collection était incomplète. Pour couvrir cette gamme majeure, et en employant trois minutes  pour chaque {tranche de} 1000 Hz, il aurait fallu 26 heures.

Il y aurait quand même eu un sens  à cela si cela nous avait aidés à soigner toutes nos maladies. Mais, en plus, pour des raisons restant encore à clarifier, même cette méthode de zapping n'était pas encore efficace à 100%.

En 1994 mon fils a construit un générateur de fréquences à piles, très précis et avec des commandes manuelles. L'objectif était de permettre à quiconque d'éliminer la douve intestinale à 434.000 Hz avec un appareil à bas prix.

Le zapping utilisant diverses fréquences aurait ainsi procuré un  tel bénéfice que j'ai pensé que tout le monde devrait apprendre à s'en construire un. Mais, lorsque je l'ai essayé sur un type de mes bactéries, il en mourut trois autres types qui transmettaient avec des fréquences très différentes! Ceci ne s'était auparavant encore jamais produit. Lorsque je l'ai essayé sur les autres personnes, même si celles-ci étaient contaminées par des douzaines d'agents pathogènes, voilà qu'il étaient tous éliminés!

Les tests successifs indiquèrent que ce fait n'était pas dû à un projet particulier ou à une forme particulière d'onde produite par cet appareil, mais c'était simplement dû aux piles.

Une fréquence, produite par un voltage positif, quelle qu'elle soit, élimine simultanément, s'il est fourni un voltage suffisant (de 5 à 10 volts) ainsi qu'une fréquence suffisante (n'importe laquelle, entre 10 Hz à 500.000Hz) toutes les bactéries, virus et parasites.

Mais un unique traitement n'est pas suffisant. Il en faut trois pour tout éliminer. Pourquoi cela? Alors, le premier zapping tue les virus, bactéries et parasites. Mais, quelques minutes après, de nouveaux virus et de nouvelles bactéries apparaissent (pas les mêmes que ceux qui ont été tués).

J'en conclus que ces derniers avaient contaminé les parasites et qu'ils purent se libérer quand ces parasites furent éliminés. Le deuxième zapping élimine à nouveau ces nouveau virus et ces nouvelles bactéries, mais, peu après, quelques virus réapparaissent. Probablement avaient-ils contaminé quelques-unes des dernières bactéries. Après un troisième zapping je ne trouve  plus aucun virus, ni bactéries, ni parasites et ceci, même après bien des heures.

Les utilisations du Varizapper

Dans son livre "La cure de toutes les maladies", la Doctoresse Hulda Clark consacre quelque 120 pages aux douleurs allant "des pieds à la tête"...

Dans ce même livre, elle cite, sur une centaine de pages, l'utilisation du Zapper en association avec  les affections suivantes:

  diabète,
  herpès,
  fatigue,
  problèmes de peau (acné, psoriasis, eczéma...)
  verrues,
  grippe virale,
  fièvre,
  sclérose,
  hypertension,
  glaucome (hypertension dans l'œil),
  déchaussement des dents,
  maladies musculaires,
  allergies en général,
  alcoolisme, (certaines formes)
  problèmes de poids (certains),
  insomnie,
  infections aux levures,
  dépression,
  schizophrénie,
  autisme,
  problèmes de digestion,
  Alzheimer,
  perte de mémoire

ce qui n'est déjà pas mal ...  et encore bien d'autres ...

Aussi en relation avec le Zapper un chapitre entier est consacré au cancer, un autre au VIH/SIDA.

Aucun effet secondaire autre que des désagréments mineurs de désintoxication et de très courte durée, n'a été noté.

En France l'on peut facilement se procurer le Zapper (ou le nouveau VariZapper) chez vivre naturel, ( voir bannière en bas de cette page ).

Celui qui désire, sous sa propre responsabilité, faire l'expérience du Zapping, doit savoir que:

Pour toute sorte de raisons, plus ou moins avouables, le "corps médical" n'est pas intéressé à effectuer des recherches au sujet de l'efficacité ou de l'utilité du Zapper, ou même au sujet de la sûreté de son  utilisation, laissant donc ce soin aux expérimentateurs individuels. Ce genre d'appareil, pouvant aisément remplacer les antibiotiques chimiques, menace les intérêts de la mafia pharmaceutique, il est donc, d'une certaine manière, compréhensible que le système " médical " ne s'y intéresse pas !

Le Zapper est efficace contre de nombreuses douleurs

Le Zapper est efficace contre de nombreuses douleurs et il est très utile pour un déparasitage rapide. Cet appareil est un lecteur de fréquences, qui produit une forme d'onde qui n'existe pas dans la Nature.

La Doctoresse Hulda Clark, biophysicienne et physiologiste américaine, a constaté, chez un grand nombre de patients venant en consultation dans son cabinet, que toute une série de maladies chroniques graves sont liées à diverses charges parasitaires. Cette infestation parasitaire constitue un fardeau corporel énorme, lorsque l'on sait que quelques parasites suffisent pour actionner des processus morbides ou pour les entretenir. Ainsi, les ascaris (vers) peuvent manifestement être porteurs de douzaines de bactéries différentes telles que les colibacilles, les bactéries Proteus, les staphylocoques et les streptocoques.

Par ailleurs, l'on sait également que les mycoses (champignons) peuvent proliférer à la surface des ascaris. D'après les conclusions de la Doctoresse Clark, l'organisme affaibli d'un être humain, présentant un système immunitaire qui n'est plus en mesure de venir à bout des bactéries, champignons ou parasites, peut, à présent, être purifié avec succès grâce au Zapper.

La Doctoresse Clark a découvert que les parasites se trouvant dans notre corps ne supportent pas le courant électrique transmis de l'extérieur et produit, en l'occurrence, à l'aide du Zapper. Après un traitement avec le Zapper, les agents pathogènes ne sont, en effet, plus mesurables avec le synchromètre! Soit ils meurent, soit ils sont anesthésiés, ce qui permet à notre système immunitaire d'attaquer les intrus et de les détruire. La Doctoresse Clark a, par ailleurs, découvert que le traitement avec le Zapper a également un effet stimulant et activant sur le système immunitaire.

Le zapping est des plus agréables et ne présente pas d'effets secondaires. En cas de besoin, il est conseillé d'utiliser le Zapper deux à trois fois par jour. Une utilisation hebdomadaire est, par ailleurs, recommandée: Ainsi, selon la Doctoresse Clark, le corps humain reste "exempt de parasites".

Les livres de la Doctoresse Hulda Regehr Clark, présentent et décrivent, de façon détaillée, l'ensemble des possibilités d'utilisation du Zapping.

L'effet bénéfique du Zapper n'est, toutefois, bien sûr, garanti ni par le fabricant ni par le revendeur. L'utilisation du Zapper ne doit donc pas exclure les visites chez le médecin.

Caractéristiques

Le Zapper est alimenté par une pile de 9 Volts (inclus dans la livraison).

Dimensions: 2,5 x 6 x 12 cm.

Automatisme du temps d'utilisation: Le rythme "Zapp" recommandé par la Doctoresse Clark (7 minutes sur la position marche, 20 minutes sur pause, 7-20-7) s'exécute automatiquement, l'appareil s'éteignant tout seul à la fin du cycle.

Vous pouvez même vous endormir pendant l'utilisation!

Le K100 émet des signaux optiques et acoustiques lorsqu'il passe du fonctionnement à la pause et inversement. –
De plus, la fonction "Zapp sans interruption" est à disposition.

Alarme de contact: un signal prévient en cas de court-circuit ou de contact insuffisant entre les électrodes et la peau. Un peu d'humidité permet d'y remédier facilement.

Alarme de la batterie: le témoin de la batterie signale que celle-ci doit être remplacée. Ainsi vous " zapperez " toujours avec suffisamment de " jus ".

Maniement simple grâce à un bouton de réglage.

Bracelets pour poignets sans métal: faciles à mettre et lavables. Absence de réaction allergique éventuelle au métal.

Comment bien se zapper

Mode d'emploi du Zapper : Un petit appareil bien utile qui permet d'éliminer rapidement et efficacement les principaux parasites, de renforcer le corps et se sentir mieux dedans.

«Les parasites et un environnement pollué sont la cause de tous nos maux.»

Doctoresse Hulda Regher Clark -

Le Zapper est un petit appareil visant au déparasitage, mis au point par la Doctoresse américaine Hulda Clark et son fils.


Son principe est le suivant: Dans la nature existent d'innombrables parasites et microbes. Êtres humains et animaux sont leurs porteurs et leurs vecteurs. L'être humain ne peut pas éviter les contacts avec le monde des parasites et des microbes, et c'est pourquoi, si l'on n'a pas une immunité suffisante, les maladies liées aux parasites et à certains microbes peuvent être un constant danger pour le corps.

Le Zapper, en tuant les parasites – quant à eux toujours négatifs - et les «mauvais» microbes (ils ne le sont pas tous, pas partout et pas tout le temps) renforce les énergies du corps et contribue aide à éviter une part des dangers résultant de la vie moderne.

Nota Bene: La Doctoresse Clark est catégorique: L'on ne doit se servir que d'appareils utilisant le courant continu et alimentés par des piles (et non par le secteur).
Utilisation

Le Zapper de la Doctoresse Clark peut et doit être utilisé dans tous les cas où la Doctoresse Clark le préconise et de la manière indiquée par elle dans son maître-ouvrage  «La Cure de toutes les maladies» aussi bien en prévention, dans toutes sortes d'affections chroniques ou de dégénérescence. L'utilisation du Zapper ne provoque aucun effet secondaire négatif.

L'on peut obtenir de meilleurs résultats en se zappant régulièrement (deux à trois fois par semaine), voire quotidiennement. Il est conseillé à tous les membres d'une même famille d'utiliser simultanément le Zapper.
Mode d'emploi

Le Zapper, en tant que générateur de micro-courant, se présente sous l'apparence d'un petit boîtier (14 x 6 cm) de couleur bleue, muni de deux prises. L'une, genre prise de téléphone, est nécessaire au raccord du cable conduisant vers les électrodes et les bracelets (la même prise permet aussi le raccordement au Tooth Zapplicator); l'autre permet l'insertion de prises USB contenant les Programmes spéciaux.

Mise en place: Tout d'abord, il convient de placer les deux piles d'1,5 volt chacune dans le compartiment à piles, en respectant bien sûr la polarité des piles.

Ensuite, dans la petite prise "téléphone" «ad hoc» (impossible de se tromper!), il convient de raccorder, côté Zapper, le câble se séparant, à son autre extrémité, vers les deux électrodes, sur lesquelles il convient de brancher, grâce aux bouton-pression spécialement prévus pour cela, les deux bracelets préalablement légèrement humectés d'eau (pour favoriser le passage du courant) sur le côté se trouvant en contact direct avec la peau des poignets.

Une fois les bracelets placés autour des poignets, pour lancer le programme de déparasitage (lequel dure 61 minutes se décomposant en trois séquences de passage de courant de sept minutes chacune, entrecoupées de deux séquences de repos de vingt minutes chacune) il suffit d'appuyer sur le bouton central et c'est tout! Il n'y a plus qu'à attendre 61 minutes jusqu'à ce qu'un signal sonore et l'écran LCD indiquent que la séance est terminée. Les deux autres boutons latéraux servent simplement au défilement de l'affichage sur l'écran LCD.

S'il arrive qu'un bruit se fasse entendre pendant une séance, cela peut vouloir dire que l'humidité n'est pas suffisante pour un bon passage du courant. Malgré tout, dans la plupart des cas, le programme continuera à se dérouler normalement.

N.B.: Une attache située à l'arrière de l'appareil permet d'accrocher le Zapper à la ceinture, ce qui permet de conserver une certaine mobilité au cours de la séance.

Effets de l'appareil: Lorsque l'appareil est en service et que les bracelets préalablement légèrement humectés ont été placés sur les poignets, un courant de basses fréquences parcourt alors le corps. Ce courant, d'un très bas voltage, est imperceptible et totalement inoffensif pour les corps humains mais pas pour les parasites!

La très rapidement efficicace utilisation du Zapper renforce fortement et utilement l'action de la cure anti-parasitaire végétale de la Doctoresse Clark mais ne la remplace pas complètement (certains parasites de l'intestin peuvent résister au Zapper).

Nota Bene: Le Zapper ne devrait pas être utilisé par les personnes portant des pièces métalliques dans le corps telles qu'une broche pour les os ou un pacemaker, ou des appareils métalliques greffés pour régulariser le pouls ou autre chose. Les personnes ayant des maladies cardiaques ou souffrant d'épilepsie devraient préalablement consulter leur médecin. Les enfants peuvent utiliser le Zapper dés l'âge de 7 ans. Pour les femmes enceintes, le Zapping, le temps de la grossesse, est à éviter.
Autres informations importantes sur le ZAPPER

Le Zapper doit toujours exclusivement être alimenté par un courant continu.

Le Zapper doit être alimenté par deux piles d'1,5 volt et non par une prise électrique par intermédiaire d'un transformateur.

Les électrodes du Zapper, si elles sont utilsées en contact direct avec la peau, doivent, pour des raisons d'hygiène, pouvoir être régulièrement désinfectées avec un désinfectant naturel (Vinaigre des quatre voleurs, élixir du Suédois) ou de l'eau chaude. Autrement, la transpiration, les bactéries et la graisse de nos mains en restant sur la surface des électrodes peuvent diminuer la transmission d'énergie de l'appareil.

Le VariZapper de la Doctoresse Clark contient, en mémoire morte, un programme de base capable de tuer une centaine de parasites différents (les plus courants). En plus de cela, actuellement, il existe, sous formes de cartes, 63 Programmes Spéciaux qui peuvent être introduites dans l'appareil.

Ces Programmes Spéciaux sont disponibles en complément de l'appareil. En ce cas, il convient de bien en préciser la référence (commençant par Z). Lorsqu'une carte d'un programme spécial est introduite dans le Zapper son programme particulier se substitue, le temps du branchement, au programme de base du Zapper.

Pour en savoir encore plus sur le Zapper, se référer aux ouvrages de la Doctoresse Hulda Clark.

Le VariZapper et l'ouvrage de Hulda Clark " La guérison est possible ", ainsi que les programmes spéciaux, sont disponibles sur le site de vivre naturel. ( Voir la bannière ci-dessous ).


Vivre Naturel: Des prduits naturels pour vivre de façon plus naturelle


Accueil

Abonnez-vous au flux RRS de ce site et ajoutez-le à vos favoris, vous serez ainsi informé des nouveautés.

Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS